Street Artiste : Does

Does

Does

Does

Joos van Barneveld, plus connu sous le nom de DOES, est né à Veghel, aux Pays-Bas en 1982. Passionné de football, il s'entraîne et devient joueur professionnel pour le club de football Fortuna Sittard dès l'âge de 9 ans. Il découvre et se passionne pour le graffiti en 1997, qui le pousse à mener une double vie pendant plus d'une décennie, combinant les besoins quotidiens d'un athlète professionnel à ceux d'un graffeur.

C'est en 2010, à la suite d'une blessure au genou, qu'il abandonne sa carrière de footballeur et repense son avenir. DOES y voit la possibilité de se consacrer exclusivement à l'art, en développant sa pratique à un niveau supérieur avec le même dévouement et la même concentration que le football le lui a appris.

Au fil des ans, en tant qu'artiste et membre du collectif de graffeurs LoveLetters, son style, aujourd'hui très reconnaissable, évolue et mêle différentes influences comme le lettrage de la vieille école et ses propres recherches. On peut notamment retrouver dans ses dessins et ses peintures, les origines du lettrage en 3D, mais aussi sa recherche patiente d'un équilibre des couleurs et sa capacité à contrôler la pureté des contours. Comme l'a écrit l'artiste et graffeur Phase 2 dans son manifeste "Style Writing from the Underground" en 1996 : "L'écriture est centrée sur les noms, les mots et les lettres. Combiné avec l'objectif de leur exécution, cela crée le produit et la composition globale de l'écrivain". Does a parfaitement compris ce processus et a calmement recherché son propre style, qui peut être considéré comme une sorte de dégouliné maitrisé. Ses lettres hautes en couleurs et étirées semblent libérer leur énergie et se répandre en gouttes sur tout le mur.

Aujourd'hui, DOES cherche à dépasser les limites de sa propre recherche artistique, il considère le graffiti comme une archive dont il peut physiquement extraire des échantillons qui incarnent ses propres racines. Il perce ou décolle des murs couverts de peinture aérosol pour inclure ces artefacts dans des sculptures en plâtre. Il développe alors une sorte d'archéologie contemporaine des espaces urbains, en gardant une trace des coordonnées géographiques de ces murs, pour souligner sa propre histoire et l'impact de la culture du graffiti sur notre société.

Sa devise : "Qui agit, crée"

AUTRES PROJETS

appareil photoCrédits photos : Does & Scott Lens

Djamel Oulkadi

ARTISTE PRÉCÉDENT

Dourone

ARTISTE SUIVANT